Qui en veut aux médecines douces

Saisie par la ministre Agnès Buzyn, la Haute Autorité de santé est chargée de trancher la question du déremboursement de l’homéopathie. Cette décision vient raviver un débat de deux siècles sur l’efficacité des thérapies alternatives à la médecine classique. Si certains médecins, à l’instar des membres du collectif Fakemed, assimilent ces pratiques à du charlatanisme, d’autres, au contraire, défendent leur non-toxicité et leurs succès, fût-il dû à un effet placebo. Ce numéro du 1 s’offre d’éclairer le débat en donnant la parole aux tenants des médecines douces aussi bien qu’à leurs détracteurs.

Source : le1hebdo.fr/journal/numer…