Pour s’occuper de sa santé, Charles III nomme… un adepte des thérapies alternatives

La maison royale britannique dispose de sa propre équipe de médecins, qui sont disponibles 24 heures sur 24 et veillent à la santé de la famille royale. Ils sont dirigés par le « HEAD OF THE ROYAL MEDICAL HOUSEHOLD » (le chef de la maison royale de la médecine, NDLR).

Auparavant, ce poste était occupé par l'éminent professeur Sir Huw Thomas, consultant à l' King Edward VII et à l' St Mary de Londres, et professeur de génétique gastro-intestinale à l'Imperial College de Londres. Après la mort de la reine, Charles a pris les choses en main et a nommé un nouvel homme : Michael Dixon.Le Dr Dixon est un simple médecin généraliste que je connais bien car lorsque j'ai commencé mes recherches à l'université d'Exeter il y a trente ans, nous avons collaboré sur plusieurs projets.

En raison de son raisonnement notoirement fallacieux, le célèbre sceptique américain Steven Novella a plus tard qualifié Dixon de « pyromane dans un champ d'hommes de paille intégratifs ». Avant sa nouvelle nomination, Dixon était « conseiller médical du prince de Galles » depuis 20 ans. Ce qui lie les deux hommes, c'est leur enthousiasme non critique pour les alternatives.

VOIR AUSSI :  L'encadrement des pratiques non conventionnelles en santé est sur le métier

Toute sa vie, Charles a promu des thérapies alternatives qui vont ouvertement à l'encontre de la , et Dixon a essayé de suivre ses traces du mieux qu'il pouvait.L', « un traitement efficace »

En 1998, par exemple, Dixon a publié une étude concluant que l' « peut être un complément efficace pour le traitement des patients souffrant de maladies chroniques qui se présentent en médecine générale ».

Après être devenu conseiller de Charles, il a été nommé directeur médical de la « Fondation du Prince pour la santé  ». Cette organisation a dû fermer ses portes en 2010 à la suite d'allégations de fraude et de blanchiment d'argent qui ont conduit son directeur financier en prison pendant trois ans.

Après sa disparition, la fondation s'est transformée en « The College of Medicine and Integrated Health » (le Collège de Médecine et de Santé intégratives), dont Charles est l'un des mécènes et Dixon le président. Cet organisme est très actif dans la promotion de divers types de alternatives, y compris celles qui sont à la fois invraisemblables et non prouvées, telles que la « Programmation neurolinguistique », la « Thérapie du champ de pensée », l' et le .

VOIR AUSSI :  Sénégal: L’antre de la Médecine Informelle

« Ennemi des Lumières »

Charles a déclaré un jour qu'il était fier d'être un ennemi des Lumières, mais il a également insisté sur le fait qu'il mettrait fin à ses activités de lobbying en faveur des médecines alternatives une fois qu'il serait monté sur le trône. La communauté scientifique britannique se demandait s'il serait en mesure de tenir cette promesse.

Cet Article est apparu d'abord sur https://www.lexpress.fr/sciences-sante/pour-soccuper-de-sa-sante-charles-iii-nomme-un-adepte-des-therapies-alternatives-VT6D3UWU2NEMRDGGBVEZO2Z3DQ/
Consulter l'Article Original

Médecine Intégrative

Partager Cet Article :