Médecines alternatives, mieux vaut prévenir que guérir

Elles ont le vent en poupe : les médecines non conventionnelles. Il y a les effets bénéfiques et les dérives, alors doit-on mieux encadrer les médecines alternatives ?

Les pratiques non conventionnelles à visée thérapeutique, les médecines douces, ou parallèles, ou alternatives… Selon différents rapports, les Français et Françaises sont de plus en plus attirés par ces pratiques. , , , , , les médecines alternatives sont-elles efficaces et font-elles plus de mal que de bien ? On fait le point sur leur régulation.
Publicité

Médecines alternatives : mieux vaut prévenir que guérirNous avons le plaisir de recevoir Bruno Falissard, professeur de Santé publique à l'Université Paris Saclay, et vous vous occupez de la commission sur les soins complémentaires à l'Académie nationale de médecine, Romy Sauvayre, Sociologue des sciences à l'Université Clermont-Auvergne et au CNRS, Vincent Renard, médecin généraliste, professeur de médecine générale et directeur du département de médecine générale de la faculté Paris Est Créteil.

Le reportage du jour

Rencontre avec Marie-Charlotte Desmaizières, médecin anesthésiste à l' Paris Saint-Joseph et hypnopraticienne depuis trois ans. Elle utilise l' pour accompagner l'induction des anesthésies générales, et également pour certains gestes pratiqués sous hypnosédation, comme les coloscopies. Par Noémie Naguet de Saint Vulfran :

VOIR AUSSI :  Salon Bien-être et Médecine douce - Lyon

LA_SCIENCE_CQFD – Reportage
7 min
Culture

Les ressources documentaires

Retrouvez le thread de l'émission du jour sur le fil twitter de La , CQFD.

La “médecine ”, de fausses thérapies qui surfent sur les révolutions de la physique (Le Monde, octobre 2022)

Soins non conventionnels : “Les patients ont une spiritualité, une part d'irrationnel” (Mediapart, septembre 2022)

Effet placebo, effet nocebo, aucun effet, vraiment ? (Inserm, février 2022)

La relation malade-médecin. Rapport de l'Académie nationale de médecine. (Académie de médecine, 2021)

Thérapies complémentaires en  : La doit être au centre de toutes les initiatives (Académie de médecine, 2021)

Études cliniques réalisées en milieu thermal dans le cadre des prescriptions légales : « critères 2016 — révision 2020 » (Académie de Médecine, 2021)

Ostéopathie : le point sur la (Ministère de la santé, 2021)

Ce que la science dit de l'ostéopathie (Sciences et Avenir, 2021)

Aux petits soins. L'ostéopathie, pas plus efficace qu'un placebo contre le mal de dos ? (Libération, 2021)

AP-HP – étude de l'effet des manipulations ostéopathiques chez les patients souffrant de lombalgie (APHP, 2021)

VOIR AUSSI :  Médiums : Découvrez les différents types et leurs dons

Commission de transparence de la HAS : évaluation des médicaments homéopathiques soumis à la procédure d'enregistrement prévue à l'article L.5121-13 DU CSP (HAS, 2019)

, ,  : des formations classiques pour des thérapies alternatives (Le Monde, 2017)

Science & Santé n°20 : dossier Médecines alternatives : ce qu'en dit la science (Inserm, 2017)

L'hôpital expérimente le pour soulager des effets secondaires du cancer (Le Monde, 2016)

Le point sur… L'acupuncture (Ministère de la santé, 2015)

Évaluation de l'efficacité de la pratique de l' (Inserm, 2015)

Evaluation de l'efficacité et de la sécurité de l'acupuncture (Inserm, 2014)
Les références musicalesLe titre du jour : Trust in me par Susheela Raman
Le générique de début : Goca dünya par Altin Gun
Le générique de fin : Pingpxng par Yin Yin

Cet Article est apparu d'abord sur https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/la-science-cqfd/medecines-alternatives-mieux-vaut-prevenir-que-guerir-3582795
Consulter l'Article Original

Médecines search

Partager Cet Article :