VIDEO C’est que de la télé : l’incroyable expérience de mort imminente de Gilles Verdez

Dans C’est que de la télé, ce mercredi 9 octobre, Gilles Verdez a évoqué ce jour où il a vécu une expérience de mort imminente et où il a vu sa vie défiler sous ses yeux.

Ce mercredi 9 octobre, c’est Fabienne Raoul qui était invitée dans l’émission C’est que de la télé. La jeune femme est l’auteure du livre Mon bref passage dans l’autre monde, dans lequel elle raconte son expérience de mort imminente. Le 10 février 2004, elle a fait un malaise cardiaque, et elle assure avoir « basculé dans un autre monde »elle a vu des choses incroyables, résume l’animatrice Caroline Ithurbide (qui remplaçait exceptionnellement Valérie Bénaïm). « J’ai perdu connaissance, lors de mon malaise, et je me suis retrouvée dans un espace blanc lumineux, et face à moi il y avait des hommes et des femmes qui m’attendaient, des formes, des silhouettes. Je pensais que j’étais morte », raconte Fabienne Raoul. Avant d’ajouter : « C’était vraiment un sentiment de retour à la maison. »

Gilles Verdez dans les tribunes du stade de Furiani en 1992

Un témoignage qui a vivement intéressé Gilles Verdez. « Je me suis retrouvé dans le livre », a expliqué l’amoureux de Fatou. « Dans ce que vous racontez de votre expérience de mort imminente, vous expliquez que vous avez vu votre vie défiler. Moi j’ai connu ça quand je suis tombé d’une tribune en 1992 au stade de Furiani, à Bastia. J’ai vu en quelques secondes toute ma vie défiler. » C’était donc pendant la catastrophe de Furiani lors de l’effondrement d’une tribune du stade Armand-Cesari, le 5 mai 1992, pendant de la demi-finale de la coupe de France de Football opposant l’équipe de Bastia à l’Olympique de Marseille. Gilles Verdez faisait partie de 2 357 spectateurs blessés dans la catastrophe qui a fait 18 morts.

ARTICLE COMPLET SUR : www.voici.fr/news-people/…