Une séance de zoothérapie très appréciée par les résidents des Ehpad de La Ferté-Macé

Le jeudi 8 août, les résidents des EHPAD des Charmilles Blanches et de l’Air du Temps à La Ferté-Macé, ont eu le plaisir de passer un bon moment avec les animaux.

Publié le 15 Août 19 à 9:16

À droite, Germaine est heureuse de nourrir le cochon d’inde

Créée en 2016, l’association « Au Fil des Pattes » s’est rendue au sein des EHPAD des Charmilles Blanches et de l’Air du Temps en présence de sa fondatrice Jessica Guérin et de Florence Monc, sa présidente, afin d’apporter un peu de chaleur aux résidents.

Lire aussi : Des jeunes scouts de La Ferté-Macé se sont réunis au château de Jambville pour le Jamboree bleu !

Jessica Guérin a étudié à Flora Tristan en BEP Sanitaire et Social avant de devenir aide-soignante pendant 20 ans. Elle a décidé de créer des séances thérapeutiques pour apporter aux personnes des EHPAD, un moyen de stimuler leur mémoire et de leur apporter un potentiel cognitif.

En effet, lors de ses séances, tous se rappellent s’être occupés d’un animal au cours de leur vie. Ils se souviennent de leur nom et de la façon dont ils leur donnaient à manger.

On avait beaucoup d’animaux en plus des vaches et cochons on avait aussi beaucoup de lapins et de poules, se souvient une résidente.

À qui s’adresse la zoothérapie ?

Les thérapies intégrant les animaux ont le vent en poupe. Un phénomène lié à notre intérêt croissant pour nos amies les bêtes et nos envies actuelles de retourner à la nature. L’aide de la zoothérapie s’avère précieuse pour les personnes, enfants ou adultes, en situation de handicap physique. Elle est de plus en plus utilisée pour les malades cancéreux, car réparatrice de l’image du corps ainsi que pour les personnes âgées, chez qui elle stimule la mémoire.

Elle est aussi employée pour resociabiliser les prisonniers et jeunes délinquants, ainsi que pour apprendre aux enfants « difficiles » à contrôler leurs émotions et à se concentrer.

Lire aussi : Décryptage. Sur les traces des curistes de Bagnoles-de-l’Orne

On y a recours, également, en thérapie familiale (pour les frères et sœur d’handicapé, résoudre les conflits parents/enfants ou pour surmonter un traumatisme). D’une façon générale, la présence d’un animal est thérapeutique : elle apaise, égaye et incite avantageusement à se soucier d’un autre que soi.

Nourrir les animaux

Jessica a 60 animaux différents, afin de ne pas sortir les mêmes pour les séances, elle projette de faire l’expérience avec des oiseaux. À cette séance, elle était venue avec 3 lapins, 6 cochons d’inde, 3 furets et 1 chinchilla. Le toutou aux yeux bleus, Noocky était quant à lui la mascotte de la bande. Les résidents se sont retrouvés autour d’une grande table afin que les animaux se déplacent et que tous profitent de leur présence.

Ils ont coupé des courgettes et des carottes ainsi que des pommes et des poires afin de donner des morceaux à chacun. Chaque résident a pu tisser un lien l’espace de quelques heures avec les animaux, les appelant par leurs noms afin de leur distribuer non seulement des friandises mais aussi beaucoup de tendresse.

On aime bien la visite des animaux car ils sont très mignons, on s’amuse bien avec eux, on les nourrit et ça nous fait de la compagnie, raconte Germaine.

Après le goûter de toutes ces petites bêtes, Jessica les remet dans leurs caisses de transport et remballe tout son matériel pour partager le goûter des résidents qui continuent à dire qu’ils sont très heureux pendant ces séances.

Lire aussi : A Domfront, Bernard Lecarpentier nous a quittés

L’animatrice des EHPAD, Françoise Holzapfel précise que « les 5 séances sont offertes par VMEH (Visite des Malades dans les Etablissements Hospitaliers) et l’AG2R la Mondiale. Celle-ci était la 3e de l’année et il restera 2 autres séances avant la fin de l’année ».

Contact. « Au fil des Pattes », 3, route du Mesnil à Cesny-les-Sources dans le Calvados. 06.49.95.75.25 ; aufildespattes@hotmail.com

ARTICLE COMPLET SUR : actu.fr/normandie/ferte-m…