Une nouvelle chaîne YouTube aux frontières du paranormal en Corse

Connu en tant qu’artiste et pour ses chroniques télévisées, Philippe Ferrer est aussi passionné par les phénomènes inexpliqués et la spiritualité au sens large, qu’il explore avec son émission « On ne vous demande pas d’y croire »

Il a beau être musicien, guitariste et chanteur, Philippe Ferrer le précise d’emblée : « J’ai les pieds bien sur terre. » L’artiste, également ancien chroniqueur télévisé, n’en a pas moins le regard tourné vers une autre réalité, « invisible », qui ne cesse d’attiser sa curiosité.

« Je suis passionné depuis très longtemps par la spiritualité sous toutes ses formes, l’ésotérisme, les phénomènes inexpliqués et ce que l’on appelle le « paranormal », détaille-t-il. Au fil du temps, poussé par mes expériences personnelles, mes rencontres et ces nombreux questionnements sur le sens de la vie, j’ai eu envie d’explorer encore davantage tout cela. »

Il y a deux mois, Philippe Ferrer décide donc de concrétiser ce projet en lançant sa propre chaîne YouTube, baptisée « On ne vous demande pas d’y croire ». Une à deux fois par semaine, une émission sous la forme d’une interview de trente à quarante minutes est ainsi diffusée.

Des médiums, des voyants et des témoins de phénomènes « extraordinaires » – comme les expériences de mort imminente (EMI), ou les apparitions extraterrestres – y partagent leur vécu, mais également des thérapeutes énergétiques, des lithothérapeutes, des praticiens en hypnose et des spécialistes en développement personnel, notamment.

Parmi les premiers invités de l’émission, Jean-Toussaint Casanova, lui-même médium, praticien bodhypnosis et reiki (méthodes de rééquilibrage énergétique, ndlr), a en ce sens accepté de livrer son témoignage et d’effectuer une démonstration d’écriture automatique.

« J’ai commencé à être un « canal » avec l’invisible en 2010, après le décès de ma mère, relate-t-il. Cela se manifeste par des messages, des sensations, des synchronicités. Mais contrairement à d’autres personnes qui le vivent, cela n’a jamais été un fardeau pour moi. Je n’en ai jamais eu peur et j’essaie de m’en servir pour aider. Bien sûr, tout le monde n’est pas réceptif et certaines personnes vont en rire, ou même prendre de la distance. Aujourd’hui, j’en parle de plus en plus et je me rends compte que beaucoup sont au contraire rassurés de penser que notre monde physique n’est pas la seule réalité. »

« Sans dogmatisme ni prosélytisme »

Un champ d’interrogations infini, que Philippe Ferrer a donc choisi d’approfondir « sans dogmatisme ni prosélytisme », simplement en donnant la parole à ses invités « de manière libre, pour qu’ils puissent s’exprimer en toute sincérité ».

Dans son appartement ajaccien transformé pour l’occasion en studio, le youtubeur s’emploie dès lors à créer un cadre à la fois bienveillant et sérieux, propice à l’évocation de sujets qui peuvent parfois interpeller, voire être mis en doute.

« Il ne s’agit évidemment pas de prouver la véracité de tel ou tel phénomène que la science n’explique pas, mais juste de parler de ces dimensions encore inexplorées, sans jugement, souligne Philippe Ferrer. Je m’intéresse beaucoup aux recherches scientifiques, et notamment à la physique quantique qui donne certaines réponses à ce qui paraît paranormal. Quand on sait par exemple que 99,99 % de la matière est composée de vide, ou quand on étudie le principe d’incertitude, il y a de quoi avoir le vertige et vraiment s’interroger sur l’existence de l’invisible. »

De quoi, en effet, donner à réfléchir. Même si « on ne vous demande pas d’y croire ».

Contact : pasycroire@gmail.com

Source : www.corsematin.com/articl…