Six méthodes de préparation à l’accouchement que vous ne connaissez peut-être pas en …

Vous êtes enceinte et vous êtes plutôt du genre à vouloir être rassurée et obtenir des réponses claires à vos questions ?
Contractions douloureuses, expulsion du bébé, respiration à adopter… on vous propose un tour d’horizon de six techniques pour préparer au mieux votre accouchement en Champagne-Ardenne :L‘aquagym prénatale est particulièrement recommandée si vous avez la bougeootte. Une fois dans l’eau, vous vous sentirez libre de vos mouvements.
Le + : l’eau a un effet massant qui atténue les douleurs liées à la grossesse.

Attention toutefois. Si votre coeur balance pour l’aquagym prénatale, il faut vous faudra un avis médical. En règle général, la discipline est appréciée des futures mamans :

J’en faisais déjà avant ma grossesse pour soulager mes maux de dos. Je voulais essayer une méthode un peu moins traditionnelle et plus tendance, quelque chose de nouveau. Si les « exercices » sont bien réalisés, on ressent réellement les sensations au niveau du ventre, du bas-ventre et du périnée. On comprend vraiment de quelle manière il faudra souffler, pousser et bloquer le jour J,
témoigne Eve-Lise Van Nieuwenhuyse, ancienne Marnaise.

Les avantages :

En plus de vous sentir plus légère dans l’eau, les cours de préparation à l’accouchement en piscine vous donnent les clés pour contrôler votre souffle, votre respiration et travailler sur vos muscles qui seront sollicités lors de l’accouchement.
– Émilie Le Ribault, sage-femme à Romilly-sur-Seine dans l’Aube  –

Cette discipline connue est abordable dans tous les départements de Champagne-Ardenne.
Si vous souhaitez conserver une activité physique douce pendant votre grossesse, le yoga est peut-être fait pour vous. Vous apprendrez comment vous relaxer mentalement et physiquement, mais aussi comment faire travailler les muscles tout en douceur.

Charlotte Peudon, dans un cabinet à Saint-Dizier vous explique le concept :

C’est une technique de préparation à l’accouchement pour vous détendre en fin de grossesse. Cela permet de retarder votre péridurale et de vous accorder un peu de temps pour vous. Cela vous fait prendre conscience de votre corps et surtout de bien gérer la douleur de vos contractions.

Les + : Vous apprendrez à vous écouter, à amplifier votre lien mère-enfant in utéro et à appréhender votre accouchement de façon plus sereine.

Comme vous êtes de plus en plus nombreuses à vouloir accoucher sans médicalisation, même pour une première naissance, le est parfait dans ces cas-là. Cela vous accorde un gain de temps entre les premières contractions jusqu’à la pose de la péridurale.
livre Charlotte Peudon.

Le yoga est proposé dans les quatre départements de Champagne-Ardenne.

Si vous avez une grossesse douloureuse, il vous faudra peut-être vous tourner vers l’. Grâce à de très fines aiguilles pour stimuler des points précis sur le corps, l’acupuncturea un double objectif. Elle assure la circulation des énergies et rétablit l’harmonie dans le corps.

Il s’agit d’une technique naturelle qui favorise la détente et réduit les maux de grossesse, telles que les nausées, vomissements, sciatiques, douleurs lombaires, ligamentaires, etc,
détaille Ariane Fémel, sage-femme à Reims et spécialiste depuis treize ans.

Les + : L’acupuncture vous permet aussi de vous préparer à l’accouchement.

Cette méthode n’est réalisable que dans la Marne. Voici le reportage que nous avons tourné en mai 2016 à Reims avec Ariane Fémel :

[embedded content]

La sophrologie vous apporte détente et . Elle vous aide à préparer pleinement la naissance de votre bébé, en vous détendant et en respirant mieux pour faciliter votre accouchement. Elle vous aide à développer votre confiance en vous grâce aux outils proposés lors des séances de ,

confie Séverine Parisy, sage-femme à Pogny (Marne) en zone rurale.

Les + :

Cette pratique vous permet d’adopter une respiration abdominale qui vous aide non seulement à mieux vous oxygéner au cours de la grossesse, ainsi qu’au cours de votre travail.
Séverine Parisy, sage-femme à Pogny –

La sophrologie est accessible sur tout le territoire de Champagne-Ardenne.

Si vous chercher à dominer votre douleur, c’est pour l’ qu’il faudra opter. Comme l’explique Mélissa Lamrabet, sage-femme dans la Marne :

Le but, c’est de vous aider à vous auto-hypnotiser pour vous servir des exercices appris, pour gérer votre douleur et vos contractions.
– Mélissa Lamrabet, sage-femme à Vitry-le-François

En situation d’hypnose, vous accédez à une perception très fine des moindres sensations de votre corps, ainsi qu’à votre inconscient. Elle peut ainsi décrypter les doutes et les angoisses de l’accouchement et les remplacer par des images positives, suggérées par la praticienne.

Les + : Dans cette discipline, le conjoint trouve sa place, en aidant maman à simuler les contractions. Lui permettant ainsi de se concentrer sur la main de sa moitié, posée sur le ventre et sentir son effet analgésiant ou anesthésique.

L’hypnose n’est proposée que dans la Marne.

L’, pour travailler à deux

Si vous recherchez une manière d’impliquer pleinement votre partenaire, alors l’haptonomie est faite pour vous.

Pour cette méthode subtile, je donne des clés pour gérer au mieux les contractions et montrer à l’autre parent comment il peut aider sa compagne et inviter bébé à descendre dans le bassin
Stéphanie Rezette, sage-femme à Sedan

Lors d’une séance, la sage-femme vous propose de vous allonger et invite votre conjoint à rester debout. Installée confortablement, vous prenez conscience de votre corps. Le but est que votre conjoint puisse vous toucher le ventre et approcher le bébé.

Les + : Vous et votre partenaire acquérez au fil des séances un toucher juste, pour être à l’écoute de votre corps et à celle de votre enfant.

L’haptonomie est proposée dans les départements des Ardennes, de la Marne et de l’Aube. Nous avons assisté à une séance d’haptonomie en avril 2018 avec Sabine De Marne, à Bezannes près de Reims.

[embedded content]

Une autre technique pour réduire la douleur : la méthode Bonapace

La méthode Bonapace vient du Canada. Elle associe en trois techniques : la digitopression, les massages et la relaxation. Lorsque la femme ressent des douleurs pendant la grossesse et au cours de l’accouchement, son compagnon peut presser certains points précis (appelés zones gâchettes) pour créer un deuxième point douloureux à distance, et faire en quelque sorte diversion.

Selon une étude réalisée au Québec, cette technique permettrait de diminuer les douleurs de plus de 50 % par rapport aux préparations traditionnelles.

Source : france3-regions.francetvi…

Articles proches