Réflexologie plantaire vectorielle énergétique ERVE

Sylvie André, thérapeute, Gers, bien-être, bien etre, bien être, santé, chakras , réflexologie plantaire, ERVE, diminution stress, amélioration performances sportives
La réflexologie plantaire ERVE permet d’améliorer le niveau d’énergie des organes du corps en stimulant des zones réflexes sur la plante du pied.

Le principe de la réflexologie est simple :

Chaque organe renvoie son état de santé sur l’ensemble des différentes régions du corps et leurs propres zones réflexes. Lorsqu’un problème survient, la circulation générale est ralentie et il se produit un dépôt de toxines (ou granules) au niveau de l’organe touché et par conséquent sur sa zone réflexe.

Une cartographie précise de la région indique de ce fait l’organe malade en correspondance. A partir de ce constat, il faut traiter la zone réflexe grâce à une méthode qui libère d’abord la circulation générale pour agir plus rapidement sur l’organe ciblé.

Pour qu’un organe atteint d’un problème fonctionnel puisse s’autoguérir, il faut un élément essentiel : l’énergie. Toutes les manipulations liées au travail sur les différents systèmes de l’organisme permettent à celui-ci de libérer son énergie.

Jean-Paul Barbier, fondateur de l’école ÉRVÉ (1943 – 2009), améliore cette technique par l’ « écoute » et l’activation de ce qu’il appelle les « vecteurs énergétiques », réseau de circulation des forces dans le corps, assez proche de ce que l’approche extrême-orientale nomme « les méridiens », mais enrichie d’une direction, d’un sens et d’une intensité.

Dès 1990, à force de pratiques et de déductions, il a posé une nouvelle cartographie représentative tenant compte de l’existence de 3 zones réflexes :
Sylvie André, thérapeute, Gers, réflexologie plantaire, ERVE

  •   La zone mère, qui reflète l’organe sain ;
  •   La zone périphérique (définie par E. INGHAM), qui correspond à l’organe malade ;
  •   La zone du leurre : la maladie à un stade avancée s’exprime parfois sur une zone réflexe ne correspondant pas à la situation initiale de la pathologie (ex. : la personne consulte pour une douleur à l’épaule droite mais, sur le pied, on retrouve une sensibilité sur la zone de l’épaule gauche ; cette zone est un leurre).

La réflexologie et le bilan énergétique Bio-Well ne prétendent en aucun cas se substituer à un traitement médical conventionnel prescrit par un médecin.

Source :