Médecine chinoise : les 6 règles alimentaires que l’on devrait tous appliquer

Pratiquée depuis des millénaires, la médecine traditionnelle chinoise est l’une des plus anciennes médecines douces. Elle s’appuie sur cinq piliers, à savoir, la diététique, le massage, l’acupuncture, la gymnastique énergétique et la pharmacopée. Ici, on s’intéresse à la diététique, considérée par la médecine chinoise comme le premier des remèdes et comme la principale source d’énergie. D’où son importance. Zoom sur les 6 règles de base.

Miser sur la cuisson

Premier principe : privilégier les aliments cuits et chauds plutôt que crus. Si en Occident, les recommandations préconisent le contraire, et nous incitent à préférer le cru pour pouvoir profiter de toutes les vitamines et minéraux des aliments, l’école chinoise se positionne différemment. En effet, selon eux, la cuisson facilite le travail de digestion. Les vitamines – si elles sont certes moins nombreuses – sont néanmoins mieux assimilées par l’organisme et mieux évacuées. Éviter donc l’excès de crudités, de produits laitiers et d’aliments de nature fraîche où froide car ils affaiblissent le système digestif et métabolique.

Prendre son temps

Autre conseil suggéré par la médecine chinoise : prendre son temps, manger dans le calme et en pleine conscience. Un conseil, également recommandé en Europe !

Boire raisonnablement

Troisième règle de base de la diététique chinoise, boire raisonnablement. À savoir, de manière fractionnée, en dehors des repas et pas plus d’un litre par jour. Ici aussi, les recommandations de l’école chinoise dénotent avec ce que l’on nous apprend en Europe au sujet des “2,5 L d’eau par jour”. Selon la médecine chinoise, boire plus que ce que nos reins peuvent filtrer (à savoir 2L par jour), pourrait les fatiguer.

Mettre les végétaux et les céréales à l’honneur

Selon la médecine chinoise, pour faire le plein d’énergie, il faut baser son alimentation sur des végétaux de saison, des céréales et des légumineuses. Et pour compléter ces ingrédients de base, la diététique chinoise préconise également de consommer de la viande et du poisson en petite quantité, une fois par jour.

Varier les couleurs

Et qui dit végétaux de saison, dit aussi différentes variétés. La médecine chinoise préconise de mixer les couleurs et les textures pour s’assurer une assiette équilibrée.

Ne pas dépasser le seuil de satiété

Dernier commandement de la diététique chinoise : s’alimenter en pleine conscience et être attentif aux signaux de son corps. Ne pas dépasser le seuil de satiété pour ne pas fatiguer son organisme.

Pour aller plus loin : 10 minutes par jour pour se sentir bien grâce à la médecine chinoise, de Véronique Liégeois (éditions Grancher)

Editions Grancher

À lire aussi :

Bilan énergétique : quel est le but et comment se déroule ce diagnostic en médecine chinoise ?

Cycle menstruel : ces choses étonnantes que la médecine traditionnelle chinoise peut vous apprendre

Alimentation équilibrée : après les cinq fruits et légumes, les nouvelles recommandations nutritionnelles

ARTICLE COMPLET SUR : www.femmeactuelle.fr/sant…