Marion Cotillard hantée par Edith Piaf, elle a eu recours à l’exorcisme

Jeune actrice désirant faire ses preuves au grand écran, Marion Cotillard avait décroché le rôle de Lilly Bertineau dans « Taxi ». Un succès commercial qui lui avait ensuite permis de se faire remarquer pour d’autres films avant d’être repérée pour le rôle principal dans « La Môme ». Long-métrage retraçant la vie, rongée par les tragédies, et la carrière d’Edith Piaf.  Tête d’affiche du long-métrage, la comédienne aujourd’hui âgée de 43 ans s’était alors glissée dans la peau de la chanteuse à la renommée internationale. Le film d’Olivier Dahan est un véritable succès mondial et avait même cumulé plus de 5 millions d’entrée en France. Grâce à son interprétation poignante de la dame à la petite robe noire, Marion Cotillard était devenue la troisième Française à rafler l’Oscar de la meilleure actrice en 2008, après Simone Signoret et Juliette Binoche. Après une telle ascension, elle avait enchaîné les succès, notamment dans « Les Petits Mouchoirs », à retrouver ce lundi 29 avril sur M6 dès 21 heures.

« Je n’arrivais pas à la laisser partir »

Mais son rôle dans « La Môme », Marion Cotillard avait eu beaucoup de mal à s’en détacher, une fois le tournage terminé. En 2014, dans une interview accordée à The Guardian, la compagne de Guillaume Canet avouait qu’elle avait la sensation d’être hantée par le fantôme d’Edith Piaf. Pour remédier à cette sensation, elle avait tout tenté. Quitte à aller jusqu’au bout du monde. « J’ai fait de l’ avec du sel et du feu. Je suis partie à Bora Bora pour lui échapper. Je suis allée au Machu Picchu au Pérou et j’ai procédé à d’anciennes cérémonies chamaniques pour me purifier avant de réaliser pourquoi je n’arrivais pas à la laisser partir. Elle avait été abandonnée dans son enfance. Sa plus grande peur était d’être seule », racontait Marion Cotillard. Maman de Marcel et de Louise, fruit de son amour avec Guillaume Canet, la quadra racontait ensuite ne plus vouloir s’enfermer dans ses rôles. « Avant d’avoir ma famille, toute ma vie était dédiée à mes personnage. Plus ils me touchaient, plus je me sentais proche d’eux. Mais je ne peux plus m’enfermer dans un autre monde désormais. Je ne veux pas perturber mon fils parce que je suis dans un état bizarre », déclarait-elle, toujours à The Guardian.

Par Laura C-M

Source : www.non-stop-people.com/a…

Articles proches

Partager
equinoxial

Commentaires fermés