MALADIE CARDIAQUE : 10% de risque en moins avec 3 portions de légumineuses par semaine

Consommer des flageolets, des lentilles, des pois et d’autres légumineuses réduit le risque de maladies cardiovasculaires, de maladies coronariennes et d’hypertension artérielle

Certains sportifs l’ont compris et laissent une large part de leur régime alimentaire aux protéines végétales. Cette méta-analyse, menée au St Michael Hospital (Toronto) pour mettre à jour les lignes directrices de l’European Association for the Study of Diabetes, confirme les bénéfices impressionnants des légumineuses pour la santé cardiaque. Consommer des flageolets, des lentilles, des pois et d’autres légumineuses réduit le risque de maladies cardiovasculaires, de maladies coronariennes et d’hypertension artérielle, selon ces données présentées dans la revue Advances in Nutrition.

 

Les auteurs rappellent que la maladie cardiovasculaire est la principale cause de décès et la maladie qui entraîne aussi le plus de dépenses de santé. L’auteur principal, le Dr Hana Kahleova, réaffirme l’intérêt des stratégies nutritionnelles, peu coûteuses et qui ont fait leurs preuves, dans la prévention de ces maladies.

Les légumineuses alimentaires (pois chiches, lentilles, haricots) sont riches en fibres, en protéines végétales et en différents micronutriments, faibles en acides gras et leur indice glycémique est modeste. Leur consommation est de mieux en mieux reconnue comme bénéfique dans la prévention et la gestion du diabète de type 2 et des maladies cardiovasculaires (MCV). Ainsi, l’American Heart Association (AHA), la Société canadienne de cardiologie et la Société européenne de cardiologie encouragent la consommation de légumineuses (notamment les légumineuses alimentaires, le soja, les arachides, les pois frais et les haricots frais) pour réduire le cholestérol LDL et la pression artérielle et améliorer le profil global des lipoprotéines. De même, les directives sur le diabète recommandent aux diabétiques un apport régulier en légumineuses alimentaires pour un meilleur contrôle glycémique et de la pression artérielle, et pour le maintien du poids corporel.

Un apport élevé en légumineuses c’est un risque réduit de 10% maladies cardiovasculaires

Les chercheurs ont passé en revue et analysé 28 études de cohorte prospectives évaluant la consommation de légumineuses sur le risque de maladies cardiométaboliques et les marqueurs associés. Précisément, ces études évaluaient la relation entre les apports alimentaires avec ou sans légumineuses et l’incidence et la mortalité des maladies cardiovasculaires, du diabète, de l’hypertension et / ou l’obésité.

Cette méta-analyse confirme que les personnes qui consomment le plus de légumineuses présentent un risque réduit de maladies cardiovasculaires, coronariennes et d’hypertension de près de 10% par rapport aux consommateurs les plus faibles. Précisément, en comparant l’apport le plus élevé à l’apport le plus faible de légumineuses alimentaires, la réduction du risque est estimée à :

  • MCV : 8%
  • Maladie coronarienne : 10%
  • hypertension : 9%
  • obésité : 13%*
  • En revanche, l’analyse n’identifie pas de réduction de risque pour l’infarctus du myocarde, l’accident vasculaire cérébral et le diabète, ni pour le décès par maladie cardiovasculaire ou AVC.

 

 

En conclusion, les preuves actuelles de la littérature confirment les bénéfices d’un apport élevé en légumineuses avec une incidence réduite des maladies cardiovasculaires, coronariennes, de l’hypertension et de l’obésité (à un moindre degré de certitude). « Les haricots et autres légumineuses sont bénéfiques pour la santé cardiovasculaire car ils sont riches en fibres, protéines végétales mais faibles en matières grasses, en cholestérol et sont à faible indice glycémique », rappellent les chercheurs.

 

En pratique, la recommandation est un apport d’environ 3 portions (3 tasses) de légumineuses par semaine, alors que la consommation moyenne, dans les pays riches est estimée à 1 par semaine.

 

Équipe de rédaction Santélog

Cet article MALADIE CARDIAQUE : 10% de risque en moins avec 3 portions de légumineuses par semaine est apparu en premier sur Santé blog.

ARTICLE COMPLET SUR : blog.santelog.com/2019/11…