Loreline Thooris, ostéopathe animalier nous parle de son métier…

L’ n’est pas seulement réservée aux êtres humains. Cette et complémentaire donne aussi d’excellents résultats sur nos animaux de compagnie. Loreline Thooris, ostéopathe animalier dans les Hauts-de-France, nous parle de son métier-passion…

 

Toutoupourlechien.com (TTPLC): Loreline, parlez-nous de vous…

Loreline Thooris (LT) : Je suis Ostéopathe animalier dans les Hauts-de-France. Je suis passionnée par les animaux depuis toute petite, j’ai toujours cherché à veiller à leur bien-être et c’est très naturellement que je me suis orientée vers les métiers liés à la santé animale. J’ai découvert la qu’est l’ animale au cours de ma dernière année de lycée et j’ai de suite entamée les démarches pour entrer au National Institute of Animal Osteopathy (NIAO) qui se situe à Bois-Guillaume près de . J’y suis entrée après mon bac, pour 5 ans de et je suis diplômée depuis 2 ans.

TTPLC : Pouvez-vous nous expliquer ce qu’est-ce que l’ animale ?

LT : L’ animale et l’ humaine émanent de la même philosophie et des même principes. Vous pouvez très facilement faire le parallèle entre votre propre visite chez l’ostéopathe et celle de votre animal. Les différences se trouvent dans l’anatomie, la physiologie, les besoins de l’individu par exemple…mais les techniques utilisées sont fondamentalement semblables.
L’ se base sur l’universalité du corps et de l’esprit du patient. Il s’agit de rétablir l’harmonie et lever les restrictions de mobilité de l’ensemble des systèmes corporels (neurologique, digestif, endocrinien, ostéoarticulaire, musculaire, fascial, circulatoire, immunitaire, urinaire ou encore reproducteur) dans le but de permettre au corps de restaurer l’homéostasie.

TTPLC : Pourquoi avez-vous choisi d’exercer ce métier ?

LT : J’ai choisi  ce métier car il veille à chercher la cause des maux. Les symptômes que nous observons ne sont généralement que la partie émergée de l’iceberg et notre rôle en tant que thérapeute est de déceler la cause de l’expression de ces maux. Tous les systèmes corporels communiquent, s’influencent et partagent les dysfonctions. Si l’un d’entre eux connait une perturbation, tous les autres peuvent alors s’exprimer de manière différente.
Cette approche holistique amène à apprendre énormément sur soi, sur l’autre et à faire preuve d’une grande ouverture d’esprit. C’est ce qui me plait dans mon travail.

J’ai choisi ce métier car il veille à chercher la cause des maux. Les symptômes que nous observons ne sont généralement que la partie émergée de l’iceberg et notre rôle en tant que thérapeute est de déceler la cause de l’expression de ces maux.

TTPLC: Quand doit/peut-on faire appel à vous pour son chien ? Quels sont les bienfaits de l’ pour son animal ?

LT : Vous pouvez faire appel à un ostéopathe dans de nombreux cas :

  • lors de la croissance de façon à ce qu’elle soit uniforme,
  • en prévention, pour s’assurer de la santé de votre animal,
  • avant et après la mise bas, pour préparer la femelle à l’effort puis rééquilibrer les structures,
  • chez le chien sportif, pour limiter les compensations liés aux traumatismes répétés, optimiser les performances, en préparation à l’effort et également pour favoriser la récupération,
  • en rééducation post-opératoire, en relation avec un vétérinaire,
  • en prévention et en soutien des troubles liés à la vieillesse,
  • en cas de troubles locomoteurs,
  • pour un suivi classique liés aux contraintes du quotidien,
  • et de nombreux autres motifs…

TTPLC: Comment se déroule une séance avec vous ?

LT : Je travaille à domicile, dans les écuries ou dans les exploitations agricoles. Je prends généralement 45 min à 1h pour une séance.
Elle inclut le dialogue avec le propriétaire qui va nous donner ses ressentis, ses attentes, les problèmes qu’il a identifié mais également l’approche avec l’animal, le diagnostic d’exclusion (qui nous permet de renvoyer vers un autre professionnel de santé animale si besoin), l’observation dynamique, la palpation, les testings, le traitement de l’animal et les conseils.

TTPLC: Combien de séances sont nécessaires en moyenne ?

LT : La plupart du temps, une séance est nécessaire. Cependant, suivant les motifs de consultation, les dysfonctions et les capacités d’intégration de l’animal, le nombre de séance peut varier.

TTPLC: Quel est le coût d’une séance ?

LT : Le coût dépend de l’espèce et du thérapeute. Une séance féline ou canine aura un coût moins élevé qu’une séance équine ou  bovine.

TTPLC:  Y a-t-il des précautions à respecter après une séance ? Y a-t-il des contre-indications à l’ ?

LT : A nouveau, les précautions après une séance d’ peuvent varier d’un individu à l’autre. Suivant ses besoins et les dysfonctions levées au cours de la séance, les conseils et la rééducation seront différents.
Quant aux contre-indications, l’ostéopathe ne peut intervenir en cas de maladie systémique, de traumatismes aigus comme les fractures, les ruptures ligamentaires ou tendineuses ou en cas d’urgence vitale. La principale prise en charge doit se faire par un vétérinaire.

– Propos recueillis par Guylaine VANDEKERKHOVE –

Source : www.toutoupourlechien.com…

Articles proches