Livres : L’enfant autiste en thérapie avec le cheval

L'équithérapie dans l'accompagnement de l'enfant handicapé mental

Editions Dangles. 2019

Lorsque le handicap mental touche un enfant, il devient partie intégrante et constitutive de lui-même, conditionnant sa vie et celle de son entourage. Mais sa rencontre avec le cheval peut transformer son destin. L'équithérapeute, grâce à l'aide précieuse du cheval, guide l'enfant et lui donne des outils de communication. Le cheval montre son chemin à l'enfant, l'autorisant à s'exprimer, l'aidant à surpasser ses peurs et ses angoisses. Le cheval ne porte aucun jugement sur l'enfant, ne le critique pas, ne l'abaisse pas, ne le force à rien, et ne le mettra jamais volontairement en difficulté. Le cheval permet à l'enfant de déclencher des émotions, de s'exprimer, de poser sur lui toutes ses difficultés. De plus, il contribue à la rééducation de la posture, de l'équilibre, de la coordination motrice, de la symétrie, des aptitudes qui sont affectées chez les enfants handicapés mentaux, et dont la correction peut améliorer sensiblement les capacités cognitives et potentialiser les apprentissages intellectuels. L'enfant, grâce au cheval et à l'accompagnement thérapeutique, récupère sa motivation et prend confiance dans ses propres capacités. Grâce à cet ouvrage, le docteur Rosa Pérez démontre combien l'équithérapie constitue un extraordinaire atout dans la prise en charge multidisciplinaire de l'enfant handicapé mental.

L'équithérapie, réflexion sur les apports dans le cadre des troubles du langage et de la communication

Ce mémoire soumet une réflexion sur l'apport de l'équithérapie en orthophonie concernant différentes pathologies du langage et de la communication. Une première étude relate l'intérêt d'une telle prise en charge auprès d'une population d'enfants dysphasiques. Le lexique du schéma corporel et celui des notions spatiales sont analysés en désignation comme en dénomination, par rapport à une norme composée d'enfants du même âge. Une deuxième étude concerne le suivi d'enfants déficients intellectuels présentant des troubles de la séquentialité du langage. Ces derniers effectuent un travail en équithérapie ayant pour objectif d'accroître leur stock lexical dans différents domaines comme celui du schéma corporel, des notions spatiales. Un travail de mémoire, de rythme, de séquentialité est effectué. Enfin, une dernière étude propose d'analyser les bénéfices que peuvent retirer une population d'enfants autistes d'une rencontre avec le poney. L'analyse porte sur l'évolution des capacités de communication des enfants, sur leur évolution générale par l'observation, mais aussi par l'utilisation de la grille d'évaluation de G. Haag. Grâce à une activité équestre adaptée à la pathologie de chacun des patients, les enfants des différentes études ont pu progresser, acquérir du vocabulaire pour certains, développer des compétences langagières pour d'autres, et enfm sortir d'un état autistique total pour les derniers. Orthophonie et Equithérapie peuvent agir de manière complémentaire auprès de patients présentant des difficultés langagières. Les deux prises en charge permettent de travailler des notions communes de manière différente mais, néanmoins complémentaire.

Sophrologie, relaxation et équithérapie

Au-delà de l'équithérapie

L'équithérapie et les pratiques équestres à visée thérapeutique aident les patients à mieux vivre malgré leurs symptômes psychopathologiques ou physiques. C'est ainsi que des personnes autistes, anorexiques, psychotiques, polyhandicapées, atteintes de la maladie d'Alzheimer ou de troubles moteurs gagnent en confiance en elles et en autonomie au contact des chevaux, ces êtres sans jugement et dotés d'une grande sensibilité. Mais dans cet ouvrage, Emmanuelle Tizon va plus loin et montre à quel point cette pratique enrichit aussi ceux qui la conduisent. Car en travaillant auprès de personnes en situation de handicap et des chevaux, les accompagnants vont à la rencontre de leurs propres émotions, lâchent leur mental, et changent ainsi leur rapport au monde et leur regard sur le handicap. Convié à une séance d'équithérapie, le lecteur peut ainsi suivre les rituels qui feront évoluer autant la personne handicapée que l'accompagnant : l'accueil de l'autre pour aller vers son propre accueil, la rencontre avec l'autre manifestant le lien qui les unit, le coeur de séance où sont expérimentées l'écoute bienveillante, la qualité de la présence et la capacité à regarder autrement et, enfin, l'après-séance avec les enseignements qu'on peut en tirer. Ce livre s'adresse aux professionnels en activité ou en devenir, aux familles, aux aidants, à tous ceux qui sont concernés par le handicap ou passionnés par les chevaux et qui veulent comprendre ce que le partage d'une telle expérience peut leur apprendre de leur humanité.

Autisme et équithérapie

L'enfant autiste en thérapie avec le cheval

L'enfant autiste en thérapie avec le cheval

Editions Publibook. 2017

Cet ouvrage rend compte d'une approche originale de thérapie avec le cheval. Il montre comment le contact avec le cheval peut améliorer le comportement de l'enfant autiste, en complément des soins classiques, et comment les découvertes scientifiques effectuées en France et dans les pays étrangers font progresser nos connaissances dans ce domaine nouveau de la médiation du cheval.

Regards croisés sur l'hyperactivité et l'équithérapie

Zoothérapie. Le pouvoir thérapeutique des animaux

Zoothérapie. Le pouvoir thérapeutique des animaux

Arthaud. 2017

Et si les animaux pouvaient nous aider à nous soigner ? Nous le savons tous intuitivement, les animaux nous font du bien : leur confiance, leur présence affectueuse, leur amour dénué de jugement sont une source de réconfort au quotidien. Depuis plus de trente ans, aux États-Unis et au Canada, des scientifiques utilisent ce lien bénéfique comme outil thérapeutique auprès d’enfants et d’adultes en souffrance. La zoothérapie était née. Déprime profonde, anxiété, autisme, déficit de l’attention, maladies chroniques, troubles alimentaires, maladie d’Alzheimer, abus sexuels ou violences conjugales, la zoothérapie permet de créer un cadre favorable au traitement des maladies mentales ou physiques et contribue au mieux-être des patients. Formé au Québec, José Sarica exerce la zoothérapie depuis plus de sept ans et témoigne de sa pratique avec son chien Chico et des « petits miracles » réalisés auprès d’adultes et d’enfants en souffrance. Un témoignage unique et bouleversant sur les bienfaits d’une pratique encore méconnue en France.