Livres : Le pluralisme médical en Afrique. Hommage à Eric de Rosny

AD44F 2007 Ethnomédecine vétérinaire

AD44F 2007 Ethnomédecine vétérinaire

Agromisa Foundation.

L'ethnomédecine

Editions Jouvence. 2019

Chez les peuples traditionnels, la médecine fait partie intégrante de la culture ; elle est globale et intuitive, contrairement à notre conception fragmentée de la santé, inadaptée, parfois même inefficace. N'aurions-nous pas intérêt à observer, assimiler la médecine ancestrale ? Aujourd'hui, le malade n'attend pas uniquement une réponse biomédicale. Il recourt aux médecines naturelles et traditionnelles - la part manquante de notre médecine occidentale. Il ne s'agit pas seulement de savoir comment la maladie a fait irruption puis d'agir directement sur elle, mais de comprendre pourquoi elle s'est introduite dans la vie du groupe et sur quel fond de crise cosmique, religieuse, sociale, voire politique, elle se greffe. Nouvelle approche, l'ethnomédecine nous fait découvrir les éléments d'une pharmacopée plus ou moins élaborée, des actes sur le corps humain plus ou moins ritualisés, ainsi que des procédures de stimulation de la personnalité. Ne serait-il pas temps, en effet, de pratiquer une médecine solidaire ouverte au monde, recourant à des compétences diverses telle la combinaison intelligente de l'art médical ancestral et des moyens scientifiques actuels ? Ne serait-il pas temps de transformer notre arsenal thérapeutique, pour qu'il soit efficace, adapté, bon marché, dépourvu d'effets secondaires et qu'il réponde aux angoisses des hommes d'aujourd'hui ?

Ethnomédecine, ethnobotanique

Le mauvais oeil de la lune

Le mauvais oeil de la lune

KARTHALA Editions. 1999

Au-delà des zones les plus connues de l'Amérique latine et des territoires indiens se trouve le monde métissé de la population " créole ". Dans son univers où résonnent les échos d'une Europe ancienne et ceux de l'Amérique indienne, s'est édifié un fond culturel commun à toute l'Amérique latine, et qui forme la partie la plus permanente de sa culture. Ainsi que le remarque Carmen Bernand dans sa préface, " l'étude que voici démontre l'intérêt qu'offrent pour les sciences sociales ces milieux pluri-culturels et ethniquement hétérogènes ". L'anthropologie médicale, qui est au cœur de ce livre, donne un accès privilégié aux ressorts de cette culture. A travers les conceptions et les pratiques relatives aux maladies et aux soins, émergent les liens du corps humain avec l'Esprit-Saint, avec l'univers végétal, avec les forces de la nature. Les thérapeutes luttent contre le mal en s'opposant aux grands déséquilibres entre le froid et le chaud, entre la force et la faiblesse, entre la nature et le non-naturel. Une médecine néo-hippocratique se combine tout autant à la sorcellerie qu'aux techniques modernes, dans une synthèse qui est celle de toute cette culture métisse. Outre son intérêt pour la connaissance de l'Argentine, où ont été collectées les observations de l'auteur, et pour celle de l'Amérique latine, ce livre retrace certaines lignes de ces rencontres de cultures qui construisent le monde contemporain.

Magie, ethnomédecine et religiosité au Brésil

Magie, ethnomédecine et religiosité au Brésil

Editions L'Harmattan. 2013

Cet ouvrage nous invite à considérer la magie en tant qu'interface fondatrice du religieux et du médical. Au Brésil, les pratiques magiques demeurent visibles dans de nombreux contextes. Attentif à l'articulation complexe des sciences, des religions et de la magie, l'auteur décèle trois modes concurrents de connaissances sur le monde, sur la vie et sur l'humain, mais aussi trois façons d'agir complémentaires.

Hommes et plantes au Maghreb

Hommes et plantes au Maghreb

Lulu.com. 2019

Panser le monde, penser les médecines

Panser le monde, penser les médecines

KARTHALA Editions. 2019

Comment, en raison de leur co-existence avec toute entreprise sanitaire, les traditions de soins forment et déforment-elles le développement ? Réciproquement, quel rôle le développement de santé détient-il dans la dynamique des pratiques et des savoirs thérapeutiques autochtones ? Les essais regroupés dans ce volume répondent à ce double questionnement, en invitant le lecteur à cheminer le long des dimensions sociales de programmes sanitaires. Cet ouvrage examine ainsi les contextes, les pratiques et la portée sociale du développement, et la façon dont les médecines y sont manifestées, catégorisées, prises en charge, normalisées ou rendues invisibles. Les traditions de soin sont un lieu d'observation privilégié, car le développement sanitaire les concerne toujours, de près ou de loin, par percussion directe ou par effleurement. Cette inéluctable rencontre est pourtant souvent ignorée des planificateurs de santé. Elle possède des répercussions sociales et médicales qu'il convient cependant de prendre rigoureusement en compte, pour faire du développement sanitaire un exercice plus équilibré. Le lecteur trouvera dans cet ouvrage des outils analytiques essentiels pour cela. Alliant récits contextualisés et analyses anthropologiques, Panser le monde, penser les médecines insiste justement sur la nécessité de comprendre le monde avant d'entreprendre de le soigner.

Le pluralisme médical en Afrique. Hommage à Eric de Rosny

Le pluralisme médical en Afrique. Hommage à Eric de Rosny

KARTHALA Editions. 2012

Le pluralisme médical, objet du colloque que voici, traverse les sociétés africaines qui sont désormais prises dans les mailles de la mondialisation et du multiculturalisme. Jusqu'à un passé très récent, pour des raisons historiques évidentes, la problématique du pluralisme médical en Afrique semblait se réduire à l'opposition de la médecine moderne (ou occidentale) et de la médecine dite traditionnelle (ou africaine). Mais, ces dernières décennies, avec l'implantation chinoise en Afrique et l'essor des mouvements pentecôtiste et charismatique, l'offre thérapeutique s'est diversifiée ainsi que la demande. Dans les villes, une urbanisation mal maîtrisée dans un contexte général de précarité économique et d'insécurité, occasionne la cohabitation des nganga se réclamant de la tradition avec des "charlatans", des thérapeutes spirituels, des prestataires chinois, etc., tandis que l'institution médicale au succès indéniable, mais encore inaccessible à beaucoup et souvent inhospitalière, alimente l'automédication. Dans les campagnes, l'abandon des malades à leur sort favorise la résurgence des soins à base de plantes. Les contributeurs de ce colloque sont des historiens, des psychiatres, des médecins, des infirmières, des tradipraticiens, des anthropologues, des sociologues, des philosophes, etc. En rassemblant autour d'une même table et d'un même sujet des compétences aussi diverses, on a misé sur la fécondité du croisement des perspectives, même si la part belle est faite aux anthropologues et aux sociologues. En outre, cet ouvrage est un bouquet offert à Eric de Rosny, jésuite et anthropologue, qui scrute le pluralisme médical au Cameroun depuis quelques décennies. Ludovic Lado, jésuite, anthropologue et directeur du colloque, est vice-doyen de la Faculté de sciences sociales et de gestion de l'Université catholique d'Afrique centrale sise à Yaoundé.