Livres : La phytothérapie en médecine vétérinaire équine

LA PHYTOTHERAPIE EN MEDECINE VETERINAIRE, ETATS DES LIEUX ET PERSPECTIVES

Afin de donner aux vétérinaires un aperçu de l'intérêt de la phytothérapie et des moyens pour la pratiquer, ses principes fondamentaux, les outils disponibles ainsi que des suggestions de prescription sont présentés à partir d'une étude bibliographique. Les preuves de l'intérêt de la phytothérapie sont apportées à partir de résultats de recherches. Les potentialités thérapeutiques des plantes sont basées sur des études in vitro ou sur des animaux de laboratoire ; elles peuvent également être extrapolées à partir des essais cliniques conduits en médecine humaine. Par contre, dans le cas d'une espèce animale cible , elles sont rarement établies pour une indication précise. Les difficultés d'obtention des autorisations de mise sur le marché pour les médicaments vétérinaires à base de plantes sont contournées par le développement de produits de phytothérapie sous la forme de produits d'hygiène et de compléments alimentaires à objectifs particuliers. Concernant ces produits, il n'y a pas de garantie absolue de qualité. La phytothérapie est une technique thérapeutique qui semble être amenée à se développer. Le développement d'essais cliniques et l'étude des mécanismes d'action seraient des étapes nécessaires pour sa reconnaissance et sa promotion.

La phytothérapie en médecine vétérinaire équine

La relation entre le monde du cheval et la phytothérapie, est encore, notamment en France, peu étudiée et donc peu pratiquée par les vétérinaires. En l'absence d'un nombre suffisant d'études sur le sujet, il reste difficile pour les praticiens d'avoir un recul suffisant pour pouvoir élaborer un traitement adéquat. Pourtant, le monde du cheval, et en particulier celui du sport équestre de haut niveau est confronté au problème du dopage. De nombreuses molécules chimiques, pouvant soigner les chevaux de courses étant considérées comme dopantes, l'étude des propriétés médicinales de certaines plantes permettrait une ouverture vers une alternative intéressante à certains traitements médicamenteux. La phytothérapie en médecine vétérinaire telle qu'elle est présentée dans cette thèse n'a pas la prétention d'apporter une réponse définitive à cette problématique, mais simplement de poser une pierre de plus sur l'édifice de la connaissance phytothérapeutique, avec une reprise des bases de cette médecine et son application sur quatre des pathologies les plus fréquentes chez les chevaux (problèmes articulaires, nerveux, d'élimination et d'adaptation). La dernière partie de la thèse est consacrée à l'étude des propriétés pharmacologiques de l'Aloe vera, et particulier l'activité cicatrisante qui permet la guérison des ulcères gastriques chez les chevaux de course.

Mise en place d'AMM allégées en phytothérapie vétérinaire

La phytothérapie et l'aromathérapie correspondent au traitement des affections par l'usage de plantes médicinales. Ces pratiques connaissent un développement important ces dernières années, en lien avec la lutte contre l'apparition de résistances contre les antibiotiques, et le développement de l'agriculture biologique. Les produits de phytothérapie et d'aromathérapie présente plusieurs propriétés intéressantes. Mais il s'agit de substances complexes par la diversité de leur composition en molécules actives, extrêmement variable. Dans un premier temps, nous nous intéressons au fonctionnement et à la pratique de la phytothérapie et de l'aromathérapie. Ceci nous permet de souligner les intérêts mais aussi les inconvénients de ces pratiques. Par la suite nous nous penchons sur la règlementation de la phytothérapie et de l'aromathérapie en médecines humaine et vétérinaire. Nous voyons ainsi que la règlementation de la phytothérapie doit évoluer pour s'adapter à son développement important. Nous étudions donc les propositions d'un groupe d'expertise collective de l'ANSES sur l'élaboration d'un protocole d'AMM allégée pour les produits de phytothérapie et d'aromathérapie. Enfin, nous analysons l'avis de différents acteurs de la médecine vétérinaire sur ces évolutions, afin d'en dégager les difficultés de leurs applications. Nous voyons que la principale difficulté sera le coût des études nécessaires à l'établissement de limites maximales de résidus pour les plantes utilisées chez les animaux de rente.

La phytothérapie en médecine vétérinaire équine

Aujourd'hui principalement prédisposés au rang de partenaires sportifs, certains chevaux sont devenus de vrais athlètes. Ainsi, pour mieux les soigner, les thérapeutiques équines se sont largement diversifiées, on a en effet observé un essor considérable des médecines dites " alternatives " comme la phytothérapie. Cette pratique nécessite des connaissances approfondies : en galénique, pour déterminer la forme d'utilisation la plus adaptée, en thérapeutique, pour déterminer la plante la plus efficace, en botanique, afin d'identifier et de connaître les plantes toxiques pour le cheval. Les pathologies les plus courantes des équidés peuvent être traitées ou prévenues à l'aide des plantes médicinales. Elles sont particulièrement indiquées chez cet animal délicat, qui est avant tout un herbivore. Les difficultés d'obtention d'autorisation de mise sur le marché pour les préparations à base de plantes sont contournées par le développement de produits d'hygiène ou de compléments alimentaires, qui ne comportent pas d'indication précise. Mais cela n'empêche pas la phytothérapie d'être un outil intéressant en médecine vétérinaire équine.

Quel avenir pour l'homéopathie et la phytothérapie en pratique vétérinaire courante ?

La Phytothérapie pour les animaux

La Phytothérapie pour les animaux

Editions Le Manuscrit.

La phytothérapie

La phytothérapie

La Boétie. 2013

Connaissez-vous les vertus de la passiflore, du guarana, du houblon, de la vigne rouge ? Saviez-vous que le gingseng permet de performer sans se doper, que le millepertuis agit contre la dépression, que la valériane est la plante du sommeil, que l’ortie soulage la prostate, que la prêle protège les muscles, tendons et articulations, ...? Aujourd’hui, la phytothérapie vit une véritable révolution et des millions de personnes se tournent avec curiosité et intérêt vers cette thérapie qui complète ou remplace les médicaments de synthèse. Aujourd’hui, les effets de plus de 50 plantes ont été scientifiquement étudiés, leurs combinaisons sont maitrisées, permettant de prévenir et de traiter toutes sortes de maladies et de désagréments, des allergies à la ménopause, des infections aux troubles digestifs... Loin des traités ardus, ce livre simple, sérieux, pratique et pédagogique, répond aux principales questions soulevées par cette discipline. A chaque réponse, l’auteur, qui s’est appuyé sur son expérience de praticien, présente la (ou les ) plante (s), son origine, son histoire, explique leurs vertus et offre une proposition de soin précise et détaillée.

Phytothérapie et aromathérapie chez l'animal de compagnie

Depuis quelques années, le pharmacien d'officine est devenu un interlocuteur de choix concernant le conseil vétérinaire auprès des propriétaires de chiens et de chats. Pour faire face à la demande croissante de conseils, le pharmacien dispose, entre autres, de la phytothérapie et de l'aromathérapie.L'objectif de cette thèse est donc d'aider le pharmacien dans son exercice au quotidien en axant ses conseils sur ces deux approches thérapeutiques. Cette thèse décrit tout d'abord les formes pharmaceutiques et voies d'administration utilisées chez l'animal de compagnie. Certaines plantes médicinales et huiles essentielles utiles dans le conseil vétérinaire sont ensuite présentées sous forme de fiches. De plus, des conseils à base de plantes médicinales ou d'huiles essentielles sont proposées pour quelques pathologies courantes au comptoir. Enfin, à travers un questionnaire soumis à l'ensemble des vétérinaires du Puy-de-Dome, un bilan est dressé de l'utilisation de la phytothérapie et de l'aromathérapie dans le milieu vétérinaire.