Livres : Chromothérapie et luminothérapie

La luminothérapie

La luminothérapie

Editions Eyrolles. 2014

Nous avons tous besoin de lumière, tant sur le plan physique qu'au niveau psychologique ! Synthèse d'introduction et de référence, illustrée de schémas et émaillée d'exemples, cet ouvrage propose de mieux vivre en améliorant au quotidien notre confort, notre bien-être et en prenant soin de notre santé. Découvrez les bienfaits thérapeutiques de la lumière à travers l'histoire, les fondements et les techniques de la luminothérapie. Un auteur spécialiste Une approche pédagogique Un guide pratique

Luminothérapie au quotidien

Luminothérapie au quotidien

Hachette Pratique. 2012

"Retrouvez toute votre vitalité avec nos précieux conseils pour profiter au maximum de la lumière naturelle et bien utiliser la luminothérapie ! Notre organisme est régi par une horloge biologique interne dont le synchronisateur principal est la lumière. C’est l’alternance du jour et de la nuit qui rythme nos cycles de veille et de sommeil. L’automne et l’hiver, le manque de lumière peut altérer le fonctionnement de cette horloge biologique et entraîner des troubles dépressifs saisonniers. Les lumières utilisées en luminothérapie, qui renvoient des ondes bien spécifiques, proches de celles du soleil, permettent de retrouver sa vitalité en bloquant la mélatonine, hormone du sommeil, sécrétée anormalement dans la journée. "

Lumière sur les dépressions saisonnières

Depuis le milieu des années 1980, l’exposition à une lumière de forte intensité a enrichi les possibilités de traitements en psychiatrie. La luminothérapie (ou photothérapie) concerne avant tout la prise en charge des dépressions saisonnières encore appelées troubles affectifs saisonniers, mais d’autres indications sont encore à l’étude. Si l’influence des variations de la photopériode est évidente dans certains domaines comme le monde végétal, l’action spécifique de la lumière en psychiatrie est récente ; le concept même de dépression saisonnière qui lui est reliée l’est tout autant. Ainsi les mécanismes d’action de la luminothérapie, très liés à la question de la pathogénie de la dépression saisonnière sont l’objet d’hypothèses diverses mais probablement complémentaires. La mise en place de cet outil thérapeutique dans un centre médico-psychologique CMP est novateur dans notre région. Cette proposition thérapeutique dans un lieu de soins ambulatoires est favorisée par sa facilité d’emploi, son faible taux d’effets indésirables et son nombre restreint de contre-indications qui en font le traitement de choix de la dépression saisonnière. Le bilan de la première année de fonctionnement de la luminothérapie dans ce CMP, nous permet donc de proposer ce traitement dans cette forme particulière de dépression mais aussi d’en élargir les indications pour les années futures

Soif de lumière

Quand le soleil se fait rare, ne ressentez-vous jamais une baisse sensible et générale de votre énergie vitale, de votre productivité, de vos performances physiques et/ou intellectuelles et de votre créativité ? Et ne constatez-vous pas, parallèlement à cette " baisse générale de régime ", une augmentation de votre besoin de sommeil, la montée en puissance d'une envie insatiable et irrésistible de grignoter un peu n'importe quand, et n'avez-vous pas un besoin inhabituel de manger de grandes quantités de féculents et de mets sucrés ? Si tels sont vos " symptômes " quand vous manquez de lumière solaire, c'est que vous faites partie des 20 % d'Européens souffrant aux changements de saisons de ce qu'on appelle couramment le blues hivernal, et, scientifiquement, le SAD (Saisonal Affective Disorder) ou, en français, le THS (Trouble de l'humeur saisonnier). Ce syndrome est connu depuis l'Antiquité, mais c'est en 1973 qu'une équipe de chercheurs du NIMH (National Institute of Mental Health) a mis au point une technique de soins, consistant à se placer chaque matin, pendant 20 minutes environ, devant un panneau lumineux dont la lumière est proche du spectre solaire. Ainsi naquit la luminothérapie ! Les résultats sont immédiats et étonnants ! La première partie de l'ouvrage décrit les différentes formes de dépressions saisonnières. La seconde présente les traitements luminothérapiques, répond aux questions les plus fréquentes et vous indique où se procurer le matériel de luminothérapie et comment le choisir. Elle donne enfin quelques adresses où se rendre pour se faire soigner, en cas de troubles plus graves, par des luminothérapeutes professionnels. Le livre de référence sur le SAD et ses traitements par la luminothérapie !

Evaluation de l'intérêt de la luminothérapie dans la dépression bipolaire non-saisonnière

Objectifs: A l'aide d'un suivi personnalisé et standardisé d'une série de patients, nous avions pour objectifs d'acquérir des données pilotes concernant la tolérance et l'efficacité de la luminothérapie (BLT) par lunettes dans l'épisode dépressif caractérisé des troubles bipolaires (EDC-TB) de caractéristique non saisonnière. Méthodes: Une série de 10 patients présentant un EDC-TB non saisonnier, a bénéficié d'une BLT adjuvante tous les matins à 08h00± 30min, pendant 15 à 30 minutes par jour au réveil ; la durée et la période d'exposition étaient attribuée en fonction de l'évaluation clinique et d'un protocole de titration préétabli par surveillance de la tolérance et de l'efficacité évaluées respectivement par l'échelle de manie de Young (YMRS), et de dépression de Montgomery et Asberg (MADRS). Résultats : Sur les 10 patients inclus, la BLTa été bénéfique pour 7 patients : 5 cas de rémissions et 2 cas de réponses partielles ; dans l'ensemble, la BLT pouvait être considérée comme efficace (i.e. plus de 50% de diminution de la MADRS) avec une diminution moyenne de la MADRS à J7 de 51,7% (MADRS=15.3±11.50). Malgré le suivi rapproché et la titration progressive, 5 cas de virages de l'humeur (2 subsyndromes et 3 hypomanies) induits par BLT sont apparus et étaient résolutifs à l'arrêt, la diminution, ou le changement pour la mi-journée de l'exposition. Discussion : Bien qu'encore peu étudiée dans les TB, la BLT semble être un traitement adjuvant antidépresseur efficace et d'action rapide lors d'un EDC non saisonnier. Nos observations confirment qu'il existe un risque de virage hypomaniaque même en présence d'un thymorégulateur à posologie efficace. Ces résultats soulignent l'importance de l'instauration d'un tel traitement par BLT doit se faire très progressivement, avec des paliers hebdomadaires et surveillance étroite dès les premiers jours. Conclusion: Les patients atteints d'un EDC-TB non saisonnier semblent être très sensible à la lumière délivrée par lunettes de luminothérapie, avec un risque de virage maniaque à considérer et surveiller étroitement. A l'aide d'essais plus larges et d'une protocolisation d'utilisation, la BLT dans I'EDC-TB pourrait se positionner comme un adjuvant de choix devant un arsenal thérapeutique limité.

Chromothérapie et luminothérapie

Editions Eyrolles. 2019

Comment les couleurs et la lumière exercent-elles leur influence sur moi ? Comment les choisir et jouer avec elles ? Comment les porter, en décorer mon intérieur... ? Comment connaître les effets du bleu, du jaune, du vert, du rouge sur mon bien-être ? Comment les associer aux huiles essentielles et cristaux ? En bref, comment utiliser l'action des couleurs et de la lumière pour me sentir mieux. Haut en couleurs, ce livre vous offre une initiation résolument pratique, émaillée d'exercices, de fiches pratiques et de retours d'expérience, pour découvrir et approfondir le sens caché des couleurs et apprendre à les utiliser.

Traitements des troubles psychiatriques selon le DSM-5 et la CIM-10

Traitements des troubles psychiatriques selon le DSM-5 et la CIM-10

De Boeck Superieur. 2019

La synthèse des connaissances contemporaines sur les traitements biologiques en psychiatrie, avec une sélection d'informations en neurosciences cliniques et des recommandations pour la pratique médicale. Le premier volume de la collection Psychopharmacologie clinique couvre le champ des interfaces entre les neurosciences et la psychiatrie. Le deuxième volume présente les traitements d'orientation biologique. Dans ce troisième volume, se trouvent des informations sur l'application pratique des médicaments et d'autres techniques de traitement lors de chacune des entités cliniques en psychiatrie. Les chapitres sont organisés en partant des principaux systèmes de classification, le DSM-5 des Etats-Unis et la CIM-10 de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), avec mention des correspondances et contradictions entre ces systèmes. L'ordre de présentation des chapitres suit celui du DSM-5. Des entités cliniques ne figurant pas dans le DSM-5 ou la CIM-10 sont ajoutées, par exemple l'obésité, la fibromyalgie, la fatigue chronique, la mythomanie, les addictions comportementales et les états de conscience modifiée. Chaque chapitre décrit les symptômes de l'entité clinique, sa classification, l'épidémiologie, ainsi que les hypothèses et constats quant aux mécanismes des anomalies des fonctions cérébrales supérieures. L'efficacité des traitements occupe une large place dans ce volume, que ces traitements soient fondés sur des approches biologiques ou non biologiques, à savoir les différentes formes de psychothérapie et d'autres prises en soins. Une liste de questions non résolues et de controverses se trouve à la fin de chaque chapitre. Ce texte offre un résumé critique de la psychiatrie contemporaine, avec l'objectif d'accroître les connaissances et compétences des thérapeutes.

Luminothérapie après privation de sommeil