L’herboristerie plus vivante que jamais

Dès le matin du 3 juin, 45 stagiaires partaient le long des chemins et des routes autour de Villecomtal à la découverte des multiples plantes qui y vivent. En juin et juillet, ils seront près de 200 à venir en stage pour une semaine.

L’objectif de ces stages est de “relier l’enseignement théorique botanique à une pratique grandeur nature”, indique Nathalie Havond, co-directrice de Imderplam, l’école des plantes médicinales et des médecines douces, basée à Candillargues près de Montpellier. Elle fait part du grand regret qu’ait été supprimé le métier d’herboriste. “Heureusement qu’il y a des passionnés qui, comme l’est Claudine Luu, fondatrice d’Imderplam avec Vinh Luu. Contre vents et marées ils ont maintenu et enrichi la formation à la connaissance et à l’utilisation des plantes médicinales dont l’intérêt est de plus en plus reconnu. Un sénateur, Joël Labbé, s’est donné pour mission de réhabiliter les diplômes d’herboriste. Nous espérons qu’il obtiendra gain de cause.”

Depuis plus de 40 ans, l’école d’Imderplam enseigne le métier d’herboriste. Elle est membre de la Fédération Française des écoles d’herboristes (FFEH) qui regroupe les cinq écoles de France.

Elles travaillent activement à la réhabilitation du métier d’herboriste. Imderplam accueille en moyenne 500 stagiaires par an.

La formation se déroule en trois ans, formation théorique d’une part et formation pratique, pour une connaissance botanique sur le terrain, à Villecomtal en l’occurrence. Elle permet aux élèves d’être autonomes dans la connaissance des plantes. Sur le terrain, ils peuvent connaître et reconnaître la plupart des plantes de la flore en France. En plus de cette connaissance et de la cueillette des plantes, ils apprennent leur transformation en baume, sirops, extraits en hydro-alcoolique.

Pour leur séjour à Villecomtal, les stagiaires résident dans les hôtels, gîtes, chambres du secteur. Avant leur arrivée il leur est indiqué qu’ils n’ont pas à se charger d’encombrements inutiles. Ils trouveront au village et à proximité tout ce qui pourra leur être nécessaire.

La relève de Vinh (décédé le 1er juillet 2012) et Claudine Luu est assurée par les élèves qu’ils ont formés.

À Villecomtal, Patricia Lacombe et Freddy Barre sont de ceux-là. Tous les stagiaires présents à Villecomtal sont très accueillants, une ambiance chaleureuse, douce se dégage de leur présence pourtant nombreuse. Pour une stagiaire qui travaille dans l’édition, “je ne sais pas si ma formation me permettra une ouverture professionnelle, mais l’approche des médecines alternatives, médecines douces, m’apportent énormément”.

Un autre stagiaire en conversion professionnelle, ancien cadre d’éducation populaire, branché agro-écologie, permaculture affirme : “Cette formation me permet de bénéficier des bienfaits d’une meilleure alimentation”. Une troisième, “amoureuse des plantes” adore être en contact avec la nature et l’unité qui s’en dégage.

Contact : 04 67 29 60 05 ou par mail : école@imderplam.com

Source : www.centrepresseaveyron.f…