L’herboristerie mythique de Milly-la-Forêt pousse à Sceaux

Elles ont beau être enfermées sous bonbonne de verre ou sous sachet en papier, les plantes libèrent leur doux parfum dans chaque recoin de l’herboristerie, inaugurée ce mercredi dans la rue piétonne en plein centre de Sceaux. Après 85 ans d’existence, c’est la première fois que Millymenthe s’implante en dehors de son berceau natal de Milly-la-Forêt (Essonne).

« Nous voulions étendre la marque, raconte la jeune dirigeante, Victoria Renaud-Foughali. On cherchait un cœur de ville qui ressemble à celui de Milly-la-Forêt, assez dynamique, avec des commerces de bouche de qualité. Ici, la rue piétonne et la complémentarité avec les commerces alentour m’ont plu. Il y a de très belles boulangeries, boucheries, chocolatiers… »

Et bien sûr, la fameuse menthe poivrée de Milly

Le choix de Sceaux offre un autre avantage : se rapprocher de la clientèle parisienne qui faisait le chemin jusqu’en Essonne. Deux fois et demie plus grande que l’échoppe historique , cette deuxième boutique dispose d’un salon de thé, à côté des produits qui ont fait la renommée de la maison mère.

LP/A.H.
LP/A.H.  

On y retrouve des plantes et des infusions médicinales à gogo, dont la fameuse menthe poivrée de Milly bien sûr. Mais aussi des huiles essentielles, compléments alimentaires, bonbons anciens (vieilles gommes arabiques, givrées violettes…) et quelques produits franciliens, comme du miel du Gâtinais et du sirop de coquelicot de Nemours .

« Cette odeur me rappelle la pharmacie de mon grand-père… »

Il aura fallu quatre mois et demi de travaux pour tout refaire du sol au plafond. Et créer un espace tendance tout en gardant les codes de l’herboristerie à l’ancienne. « C’est superbe, la décoration est très jolie ! Cette odeur me rappelle la pharmacie de mon grand-père. Je reviendrai prendre un thé chez vous », lance Éliane au vendeur, après avoir acheté des huiles essentielles de citron et d’eucalyptus.

Même les habitués de l’ancien magasin bio semblent l’avoir déjà oublié. « Ici aussi, la plupart des produits sont biologiques » sourit Christiane, une Scéenne de 61 ans. L’après-midi, le maire (UDI) de Sceaux, Philippe Laurent, est venu faire un petit tour des lieux. « Juste à côté, la boulangerie Colbert vient aussi d’être rénovée, les commerces sont dynamiques à Sceaux, il faut le dire ça ! »

 

Millymenthe envisage d’ouvrir d’autres boutiques en région parisienne « en fonction des opportunités qui se présenteront ».

Source : www.leparisien.fr/hauts-d…