L’arnica pour soulager les petits bobos

L’arnica montana est une fleur jaune qui pousse dans les montagnes d’Europe. On lui prête de nombreux bienfaits, c’est pourquoi elle est souvent utilisée dans des traitements à base de plantes et des préparations homéopathiques.

Quelles sont les vertus de l’arnica ?

Des vertus analgésiques

Cela signifie qu’elle aurait la capacité de calmer les douleurs dues à un traumatisme ou un choc.

Des vertus anti-inflammatoires

L’arnica contient des lactones sesquiterpéniques. Ils seraient susceptibles d’inhiber la production des substances qui déclenchent les inflammations dans l’organisme.

Des vertus décontractantes

Les composés actifs de l’arnica ont des effets apaisants sur les spasmes et contractures musculaires.

Des vertus  anticoagulantes

L’arnica contient des coumarines, des substances qui facilitent le drainage lymphatique et sanguin. Cette plante possède donc des actions bénéfiques sur le système cardiovasculaire.

Dans quels cas l’arnica est-elle utilisée ?

  • En cas de douleurs musculaires

La plante d’arnica est bien connue des sportifs qui l’utilisent pour leur récupération, lorsque les courbatures apparaissent.

  • En cas de chocs

L’arnica est le plus souvent utilisée en cas de traumatismes  (chutes, chocs..) provoquant des plaies non ouvertes (bleus, bosses…).

Les bienfaits analgésiques et effets anti-inflammatoires peuvent être utiles dans le cas de lésions cutanées, comme des piqures ou un coup de soleil. A utiliser en application externe et à renouveler toutes les six à huit heures.

  • En cas d’affections buccales

Aphtes et gingivites pourraient être soulagés grâce à des bains de bouche à l’arnica.

Vidéo du jour :

A partir de quel âge utiliser l’arnica ?

Dans sa version externe, c’est-à-dire en pommade ou en gel, l’arnica peut être appliquée dès 36 mois, en cas de traumatismes à plaies non ouvertes. En version interne, sous forme d’homéopathie, l’arnica peut être utilisée dès le plus jeune âge, en faisant fondre 3 granules dans une cuillère d’eau tiède. Dès 3 ans, la dose d’arnica peut passer à 5 granules et être combinée à un traitement externe. Demandez toujours conseil à votre pharmacien ou médecin.

Et pendant la grossesse ?

Les examens cliniques n’ont démontré aucun effet malformatif ou foetotoxique en particulier au cours de la grossesse. Cependant, les études effectuées restent trop insuffisantes pour exclure tout risque. C’est pourquoi, par mesure de précautions, il est préférable de ne pas utiliser ce médicament chez la femme enceinte.

L’arnica est-elle vraiment efficace ?

Le débat sur l’homéopathie est lancé depuis son invention il y a deux cent ans. De nombreuses études se sont penchées sur le sujet mais aucune n’a pu déterminer une réelle efficacité sur le plan médical. En revanche, l’utilisation d’homéopathie semble avoir des effets bénéfiques, liés à l’effet placebo. En mars 2018, une pétition lancée par le collectif FakeMed et signée par 124 professionnels de santé a remis cette médecine au cœur des discussions, au point que la ministre de la santé Agnés Buzyn a lancé une grande enquête pour déterminer le maintien ou non de son remboursement par la sécurité sociale. Verdict : l’homéopathie ne sera plus remboursée qu’à hauteur de 15 % au 1er janvier 2020, contre 30 % actuellement, puis que ce taux tomberait à zéro en 2021.


ARTICLE COMPLET SUR : www.magicmaman.com/l-arni…