L’aloe vera pendant la grossesse

Les bénéfices de l’aloe vera sont connus depuis très longtemps, et cette plante est utilisée dans des médecines traditionnelles partout dans le monde (médecine chinoise, indienne, africaine…). L’aloès est très riche en minéraux, enzymes, acides aminés et vitamines, aussi, il peut être utile pour lutter contre certains petits maux de grossesse, à condition de bien l’utiliser. Il peut s’utiliser sous 2 formes différentes : sève séchée (latex) ou gel translucide présent dans ses feuilles.

L’aloe vera pour prendre soin de sa peau pendant la grossesse

L’aloès est très bon pour la peau. Il a des vertus cicatrisantes et hydratantes, ce qui peut s’avérer utile pendant la grossesse pour lutter contre les vergetures. En massant du gel d’aloe vera plusieurs fois par jour sur les zones où la peau est particulièrement étirée (ventre, hanche, poitrine), il est possible de limiter l’apparition de ces petites marques, car cela permettra à la peau de garder son élasticité.

L’aloe vera serait également efficace contre l’acné et l’eczéma, mais aussi pour apaiser les brûlures ou les coups de soleil. Il est aussi possible d’utiliser du gel d’aloe vera pendant l’allaitement pour ces mêmes raisons, à condition ne pas en étaler sur les seins, pour que le nourrisson n’en consomme pas.

Si l’aloès a des intérêts pour la peau pendant la grossesse et l’allaitement, il faut être vigilant au moment de choisir le produit que l’on va appliquer. Ainsi, il est conseillé d’utiliser un gel pur à au moins 98,9 %.

Consommer de l’aloe vera pendant la grossesse : attention, danger !

S’il est possible d’appliquer du gel pendant la grossesse, il ne faut pas en revanche pas en consommer lorsqu’on est enceinte. Certaines parties de la plante peuvent en effet être toxiques pour le fœtus.

Vidéo du jour :

Par ailleurs, le latex séché, utilisé dans la médecine européenne contre la constipation occasionnelle, est irritant. Ce laxatif est très efficace mais, lorsqu’on est enceinte et constipée, il vaut mieux se tourner vers d’autres solutions. En effet, consommer de l’aloès pendant la grossesse peut entraîner des contractions utérines et causer, dans les pires des cas, une fausse couche ou un accouchement prématuré.

C’est également pour cette raison qu’il est conseillé de ne pas ingérer de l’aloe vera lorsqu’on allaite. Cela pourrait passer dans le lait maternel, et causer des diarrhées, des douleurs abdominales, une déshydratation, et même une réaction allergique pour certains nourrissons.


ARTICLE COMPLET SUR : www.magicmaman.com/l-aloe…