Guérande : le guérisseur Bernard Kerespars est décédé

Pendant plus de 30 ans, Bernard Kerespars a soigné des milliers de patients venus de toute la France, dans sa maison de Clis, près de Guérande. Le guérisseur vient de décéder.

Publié le 4 Nov 19 à 11:04|Modifié le 4 Nov 19 à 11:54

Le guérisseur Bernard Kerespars il y a quelques années dans sa maison de Clis

Guérisseur pour les uns, magnétiseur pour les autres, ou encore rebouteux pour certains. Dans le milieu des médecines alternatives, Bernard Kerespars était une sommité. Pendant près de 35 ans, l’homme aux mains d’or a reçu des patients de la France entière dans sa maison de Clis, village au nord-ouest de Guérande (Loire-Atlantique). Il est décédé dans la nuit du mercredi 30 au jeudi 31 octobre 2019, à l’âge de 75 ans.

Sur la Presqu’île, le guérisseur, parfois surnommé Tête à l’envers, était un personnage. Nous avions pu rencontrer en 2012. Petit, râblé, crâne rasé et barbe à la ZZ Top, c’était un amoureux de la nature. Il était notamment président de l’association des chasseurs du Pays blanc.

50 patients dans la journée

Du matin au soir, mais seulement trois jours par semaine, son cabinet ne désemplissait pas. Bernard Kerespars pouvait recevoir jusqu’à 50 (!) personnes dans la journée. Sans rendez-vous préalable. Quand on appelait, un répondeur invitait à venir très tôt, dès 6 h, pour prendre un ticket. A 6 h 02, la cour (des miracles) était souvent déjà pleine…

En 2013, nos confrères du Point étaient venus effectuer un reportage chez lui.

[embedded content]

Le magnétiseur avait coutume de dire :

Je m’arrêterai sans doute quand je serai mort, mais je ne suis pas pressé »…

La cérémonie religieuse sera célébrée ce lundi 4 novembre 2019, à 14 h 30, en la collégiale Saint-Aubin de Guérande. Elle sera suivie de l’inhumation au cimetière du centre-ville de Guérande.

Lire aussi : Pénurie d’aides-soignantes : l’hôpital intercommunal de la Presqu’île de Guérande en tension

ARTICLE COMPLET SUR :