Comment stopper les ronflements avec l’homéopathie

L’homéopathie connaît un succès grandissant ces dernières années. Elle se révèle efficace pour résoudre les petits problèmes du quotidien. Saviez-vous qu’elle fonctionnait aussi sur les différents troubles liés au sommeil comme les ronflements ? Découvrez dans cet article comment stopper les ronflements avec l’homéopathie et quels sont les différents traitements possibles.

Vivre avec un ronfleur, une plaie pour l’entourage proche

Les ronflements dérangent bien souvent uniquement les proches et non pas la personne qui ronfle, car cette dernière n’est pas réveillée par le bruit. Elle passe donc une nuit paisible mais fait vivre un enfer au reste de la maisonnée qui n’arrive pas à trouver le sommeil.

C’est un problème récurrent qui peut donner à sourire mais qui peut rapidement devenir très handicapant pour la famille et peut même briser un couple ou les amener à ne plus dormir ensemble. Trouver un moyen pour stopper les ronflements avec l’homéopathie s’avère donc impératif.


Lisez aussi : Comment soigner un nez qui coule avec l’homéopathie ?

Stopper les ronflements avec l’homéopathie

Stopper les ronflements avec l’homéopathie est une alternative intéressante aux traitements classiques. En effet, faire chambre à part, porter une sorte de masque ou de pince-nez ne sont pas des solutions durables.

Si vous souhaitez vous débarrasser ou du moins apaiser ces ronflements qui gâchent la vie de votre conjoint(e), voici quelques pistes.

Il existe un certain nombre de traitements efficaces comme :

  • Ephedra vulgaris
  • Kali bichromicum
  • Nux Vomica Belladonna
  • Teucrium marum
  • Hystaminum hydrochloricum
  • Hydrastis canadensis

Il s’agit de voir avec votre médecin quelles sont les combinaisons les plus adéquates pour vous. Ces produits ont tous des actions différentes mais complémentaires. En fonction de l’intensité de votre ronflement, de sa récurrence et de vos antécédents médicaux, un spécialiste saura vous indiquer quels traitements prendre en combiné et à quelles doses.

Pour aller un peu plus loin, vous pouvez aussi prendre Thuya argento culta, Pulsatilla ou Ammonium carbonicum si vos ronflements sont causés par un nez bouché.

Ignatia, Stramonium et Coffea sont indiqués en cas de troubles du sommeil comme les difficultés à vous endormir ou les insomnies passagères.

Enfin, gardez à l’esprit que seul un spécialiste en homéopathie pourra vous conseiller de la meilleure manière sur l’ensemble des combinaisons de traitement à adopter. En effet, ronfler n’est pas une affection ou une maladie en soi. Il est donc plus compliqué de prescrire de produits sans connaître le patient, son mode de vie, son alimentation, ses éventuelles allergies et antécédents médicaux.


A lire aussi :

Source : www.wemystic.fr/guides-sp…