Chardon-Marie : propriétés santé

Le chardon-marie est une plante médicinale utilisée pour ses propriétés protectrices pour le foie et la vésicule biliaire. Comment prendre du chardon-marie, et pour soigner quels problèmes de santé ?

Le Chardon-Marie, un chardon pas comme les autres

Le Chardon-Marie, Silybum marianum, est une plante de la famille des Asteracées. Elle forme une large touffe pouvant atteindre un mètre de diamètre. Ses grandes feuilles sont d’un vert brillant, marquées de motifs blancs, ondulées, dentées et bordées d’épines. Bisannuelle, la plante fleurit la 2e année, et donne une inflorescense (capitule) rose vif, entre juin et août, semblable à celle des artichauts (dont le chardon-marie est un proche cousin). A maturité, elles libèrent des graines noir brillant de 6 à 8 mm de diamètre, munies chacune d’une aigrette, comme les fleurs de pissenlit.

Le chardon-marie est originaire des régions méditerranéennes. En France, on le rencontre essentiellement au sud de la Loire, dans les zones en friches, au bord des chemins, sur les talus…

Pourquoi ce nom de “chardon-marie” ?

On dit que pour donner le sein à Jésus, la Vierge Marie s’est installée à côté d’un chardon et qu’un peu de lait a éclaboussé les feuilles, dessinant les motifs blancs caractéristiques.

Une plante protectrice contre les maladies hépatiques et biliaires

Le chardon-marie est reconnu pour ses propriétés médicinales, dues à sa teneur en silymarines, des substances hépatoprotectrices (elles empêchent la fixation des toxines et des substances hépatotoxiques sur les récepteurs des cellules du foie). Il est traditionnellement utilisé pour :

  • traiter les troubles digestifs, notamment la dyspepsie (maux liés à l’estomac : nausées, aigreurs, ballonnements, douleurs épigastriques…)
  • soigner les maladies hépatiques : hépatites virales et alcooliques, cirrhoses
  • traiter les maladies de la vésicule biliaire (calculs)
  • soigner les ictères
  • traiter les intoxications dues à des produits chimiques (solvants, etc), médicaments, champignons toxiques.

Il aurait aussi des propriétés anticancéreuses (limitation de la progression des cancers métastatiques et de la croissance des tumeurs) et potentialiserait les effets des traitements anticancéreux (chimiothérapies). En outre, dans le cadre d’une chimiothérapie, le chardon-marie aurait une action protectrice sur le foie. Il pourrait aussi avoir un effet antidiabétique (dans le cadre d’un diabète de type 2), il aiderait à réguler la glycémie et réduirait le taux sanguin de triglycérides et de cholestérol. Ces différentes applications médicales font l’objet de recherches et d’études cliniques.

On le dit aussi capable de soulager les varices et les problèmes circulatoires, et de régulariser les règles trop abondantes, mais ceci n’a pas été prouvé.

Comment prendre du chardon-marie ?

En phytothérapie ou au rayon des compléments alimentaires, on trouve le chardon-marie sous forme d’extraits (gélules ou de comprimés), seul ou associé à d’autres plantes intéressantes pour le drainage hépatique (radis noir par exemple).

Les principes actifs du chardon-marie sont présents dans toute la plante, et en particulier dans les graines mûres. Pour propfiter de ses atouts santé, on peut le cueillir dans la nature (ou le cultiver au jardin) et consommer ses jeunes feuilles (elles sont amères), crues ou cuites, ou ses tiges qui, une fois pelées, se préparent comme les asperges. Les jeunes boutons floraux sont également comestibles.

Quant aux graines, vous pouvez les récolter lorsque les capitules sont presque secs, en fin d’été : coupez les inflorescences, finissez de les faire sécher tête en bas. Récupérez les graines encore munies de leur aigrette, placez-les dans un sac en tissu et battez-les : l’aigrette se détache alors facilement. Les graines noires peuvent être conservées un an dans un sac en papier soigneusement refermé. Avant d’être consommées, elles doivent être broyées : mélangez la poudre à du yaourt, par exemple, à raison de 15g de poudre de graines par jour.

ARTICLE COMPLET SUR : www.gerbeaud.com/sante/ch…