Croyances, réincarnation : 31% des Français croient en une vie après la mort, selon une étude

Dans le cadre de sa dernière étude, l'Ifop a analysé le rapport des Français à la mort, avec leurs souhaits pour leurs obsèques et leurs croyances.Depuis toujours, l'espèce humaine s'interroge sur ce qu'il se passe une fois que la vie s'arrête. Cet état irréversible a suscité de folles théories à travers les âges, intriguant les intellectuels, des philosophes aux biologistes. Mais aujourd'hui, en 2023, quel est le rapport des Français avec la mort ? À la demande de l'agence FLASHS et du site Plaquedeces.fr, l'Ifop a mené une grande étude pour mieux comprendre leurs croyances, leurs préférences en matière d'obsèques ou encore leur angoisse de la perte. L'éternelle question de la vie après la mort Comme le montre cette étude, ces 50 dernières années, la croyance en une vie après la mort chez les Français a diminué, passant de 37% à 31%. En revanche, « les jeunes sont plus enclins à croire en une vie après la mort que les personnes plus âgées ». En effet, 41% des moins de 35 ans y adhèrent contre 27% des plus de 35 ans. Cette vision des choses peut avoir un lien avec la religion, car « 69% des croyants pratiquants envisagent cette perspective », contre 38% pour les simples croyants et 10% pour les athées. Par ailleurs, cette étude montre aussi que les jeunes croient davantage à la vie éternelle (37% des moins de 35 ans contre 23% des 65 ans et plus), ainsi qu'en la (43% des moins de 35 ans). De la même manière, cette catégorie d'âge croit fortement en l'existence du paradis et de l'enfer (48%), même si ce sont les croyants religieux qui dominent (80%).
« Les jeunes générations sont celles qui aujourd'hui croient le plus dans les concepts de paradis, d'enfer ou de . Pas obligatoirement en raison de leur adhésion à une religion, mais aussi parce qu'ils sont, comme l'ont montré d'autres études récentes, plus sensibles aux phénomènes non expliqués par la  », précise Léa Paolacci, creative strategist dans le communique de l'Ifop. En effet, d'après une précédente étude menée par l'institut, 28% des Français croient en la réincarnation. L'angoisse profonde de la perte d'un être cher « S'ils sont très majoritairement angoissés par la mort, les Françaises et les Français le sont bien plus par la perspective de perdre un proche que par leur propre décès », explique Léa Paolacci. D'après cette étude, 49% des Français sont anxieux à l'idée de leur propre mort, contre 88% pour celle d'un proche. Bien sûr, perdre quelqu'un de cher à notre cœur est une véritable épreuve. Ils redoutent particulièrement la perte d'un enfant (83%), d'un conjoint (76%) mais aussi d'un ami proche (70%). Comment les Français envisagent-ils leurs obsèques ? Avant de mourir, les Français sont nombreux à penser à leurs obsèques. En 2023, 40% d'entre eux souhaitent avoir une cérémonie religieuse, contre 31% pour une cérémonie civile. D'autres préfèrent ne pas avoir de cérémonie du tout (29%). Par contre, la crémation s'impose de plus en plus auprès des Français, car 50% aimeraient y avoir recours. Les sondés ont aussi été interrogés sur le souhait de leur lieu de repos éternel, s'il n'y avait aucune contrainte légale. Ainsi, 63% souhaitent que leurs cendres soient dispersées dans la ou dans un lieu symbolique, tandis que 42% aimeraient que leur enterrement ait lieu ailleurs que dans un cimetière – ce qui n'est pas autorisé. D'autres voudraient une cérémonie dans un lieu atypique (28%) ou encore conserver l'urne avec les cendres au domicile (19%). Bien plus farfelu encore, 11% des sondés voudraient envoyer leurs cendres dans l'espace !

VOIR AUSSI :  Instruction pratique sur le magnetisme animal - Deleuze J-P-F.

Cet Article est apparu d'abord sur https://www.pleinevie.fr/bien-etre-forme/psycho/croyances-reincarnation-31-des-francais-croient-en-une-vie-apres-la-mort-selon-une-etude-92282.html

Lire ici la suite de l'Article Original

Partager Cet Article :