Royan : les podcasts de la sorcière en herbe(s) cartonnent

Sonia Bellouti propose des podcasts sur les plateformes d'écoute internet avec comme fil directeur l' et les bienfaits des médicinales. Le format a déjà séduit un grand nombre de personnes

Surtout ne pas se fier aux préjugés. Si les sorcières sont associées dans l'imaginaire collectif à une symbolique négative, au pouvoir de voler sur un balai ou à la fréquentation de sabbats, la Royannaise Sonia Bellouti tient à réhabiliter leur véritable . « Elles étaient incontestablement détentrices de secrets pour soulager mille maux grâce aux  », indique-t-elle. L'auteure Mona Chollet, dans son ouvrage « Sorcières », parle d'elles comme « du seul recours vers lequel le peuple pouvait se tourner. Elles ont toujours été des membres respectés de la communauté, jusqu'à ce qu'on assimile leurs activités à des agissements diaboliques. »

Rien de diabolique, cependant, chez Sonia. Les podcasts de cette conteuse végétale font a contrario du bien. Depuis deux ans qu'elle s'est lancée dans le récit audio des plantes médicinales, son audience n'a cessé de croître sur les plateformes d'écoute internet.

La phyto n'a pas beaucoup de secrets pour celle qui a remporté une victoire contre le cancer il y a dix ans. « Je m'en suis sortie grâce à la médecine conventionnelle mais pour digérer les traitements, je me suis aussi appuyée sur la , une médecine douce qui traite de l'usage des plantes », confie-t-elle. Forte de cette expérience et avec un Diplôme Universitaire et en poche, elle s'est sentie légitime à partager ses connaissances et à raconter l'univers des plantes utilisées pour leurs propriétés particulièrement bénéfiques à la santé.

VOIR AUSSI :  Genève: Les médecines alternatives ont fait leur place dans nos hôpitaux et cliniques

De nouveaux formats

« Je m'adresse aux néophytes comme aux connaisseurs. Je raconte d'abord l' de la plante en remontant le temps pour, à la fin, parler de ses propriétés actuelles et donner quelques conseils d'utilisation », explique Sonia. Et ses auditeurs ou auditrices à 70 % adorent. Chaque épisode lui demande deux ou trois jours de travail. L'enregistrement a lieu chez elle. Les narrations durent entre quinze et vingt minutes. Ses podcasts peuvent aussi prendre d'autres formes comme des interviews. « Depuis la rentrée de septembre je mets en place de nouveaux formats. Chaque mois je traiterai d'un seul et même sujet décliné en trois ou quatre épisodes », indique la sorcière en herbe(s).

Au programme de ce mois de septembre le sommeil, le stress et l'anxiété avec notamment l'intervention, dans un épisode mis en ligne ce vendredi 29 septembre, de Laurence Bibas, spécialiste de la méditation de pleine conscience. Un autre épisode fait état de la phyto-aromathérapie liée à ces maux. Ce mois-ci, la conteuse végétale profitera de l'opération Octobre rose pour évoquer, entre autres, le combat contre son cancer du sein. « Il y aura aussi d'autres témoignages », précise-t-elle.

VOIR AUSSI :  Lot & Garonne: Lafox: Le Salon d'automne du bien-être en préparation

Au total 75 podcasts ont déjà été enregistrés en deux ans. « Je suis dans le top trois des podcasteuses les plus écoutées. Ça fait vraiment plaisir. » Une belle récompense pour celle qui a réussi à allier ses passions que sont les plantes médicinales, les douces et la transmission. À écouter.

Cet Article est apparu d'abord sur https://news.google.com/rss/articles/CBMidGh0dHBzOi8vd3d3LnN1ZG91ZXN0LmZyL2NoYXJlbnRlLW1hcml0aW1lL3JveWFuL3JveWFuLWxlcy1wb2RjYXN0cy1kZS1sYS1zb3JjaWVyZS1lbi1oZXJiZS1zLWNhcnRvbm5lbnQtMTY4MTEzNDQucGhw0gEA?oc=5&hl=en-US&gl=US&ceid=US:en

Lire ici la suite de l'Article Original

Partager Cet Article :